•  

    Il faut apprendre à aimer. « Il faut apprendre à aimer. -

    Voici ce qui nous arrive dans le domaine musical : il faut avant tout apprendre à entendre une figure, une mélodie, savoir la discerner par l'ouïe, la distinguer, l'isoler et la délimiter en tant qu'une vie en soi : ensuite, il faut de l'effort et de la bonne volonté pour la supporter, en dépit de son étrangeté, user de patience pour son regard et son expression, de tendresse pour ce qu'elle a de singulier ; - vient enfin le moment où nous y sommes habitués, où nous l'attendons, où nous sentons qu'elle nous manquerait, si elle faisait défaut ; et désormais elle ne cesse pas d'exercer sur nous sa contrainte et sa fascination jusqu'à ce qu'elle ait fait de nous ses amants humbles et ravis, qui ne conçoivent de meilleure chose au monde et ne désirent plus qu'elle-même, et rien qu'elle-même.

    - Mais ce n'est pas seulement en musique que ceci nous arrive : c'est justement de la sorte que nous avons  appris à aimer tous les objets que nous aimons maintenant. Nous finissons toujours par être récompensés pour notre bonne volonté, notre patience, notre équité, notre tendresse envers l'étrangeté, du fait que l'étrangeté peu à peu se dévoile et vient s'offrir à nous en tant que nouvelle et indicible beauté : - c'est là sa gratitude pour notre hospitalité. Qui s'aime soi-même n'y sera parvenu que par cette voie : il n'en est point d'autre. L'amour aussi doit s'apprendre. »

     

    Friedrich Nietzsche, Le Gai Savoir, (1882), §334, trad. P.Klossowski, Folio Essais, Paris, 1982

     

    - See more at: http://www.recoursaupoeme.fr/chroniques/entre-po%C3%A9sie-et-philosophie-1/yves-humann#sthash.jXRViIRT.dpuf

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes Lorsque les nazis sont venus chercher les communistes

    Je n’ai rien dit

    Je n’étais pas communiste.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les sociaux-démocrates

    Je n’ai rien dit

    Je n’étais pas social-démocrate.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les syndicalistes

    Je n’ai rien dit

    Je n’étais pas syndicaliste.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les catholiques

    Je n’ai rien dit

    Je n’étais pas catholique.

    Lorsqu’ils sont venus chercher les Juifs

    Je n’ai rien dit

    Je n’étais pas Juif.

    Puis ils sont venus me chercher

    Et il ne restait plus personne pour protester.

    Poème de Martin Niemöller

    Traduction de l’allemand, version française la plus courante

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vis maintenant. Risque-toi aujourd’hui…Pablo NerudaIl meurt lentement
    Celui qui ne change pas de cap
    Lorsqu’il est malheureux
    Au travail ou en amour,
    Celui qui ne prend pas de risques
    Pour réaliser ses rêves
    Celui qui, pas une seule fois dans sa vie,
    N’a fui les conseils sensés.

    Vis maintenant.
    Risque-toi aujourd’hui…

     Pablo Neruda 

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Mantram de la grande invocationLa Grande Invocation


    Du point de Lumière dans la Pensée de Dieu
    Que la lumière afflue dans la pensée des hommes.
    Que la lumière descende sur la terre.

     

    Du point d'Amour dans le Cœur de Dieu
    Que l'amour afflue dans le cœur des hommes.
    Puisse le Christ revenir sur terre.

     

    Du centre où la Volonté de Dieu est connue
    Que le dessein guide le faible vouloir des hommes,
    Le dessein que les Maîtres connaissent et servent.

     

    Du centre que nous appelons la race des hommes
    Que le Plan d'Amour et de Lumière s'épanouisse,
    Et puisse-t-il sceller la porte de la demeure du mal.

    Que Lumière, Amour et Puissance restaurent le Plan sur la Terre.

     

     

     

     

     

     

     La Grande Invocation est un mantram (ou prière) apportée par Alice Bailey, qu'elle affirme avoir reçu du Maître de Sagesse Djwal Khul

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Vivre et s'accepterJ'ai pardonné des erreurs presque impardonnables,
    j'ai essayé de remplacer des personnes irremplaçables et oublier des personnes inoubliables.
    J'ai agi par impulsion, j'ai été déçu par des gens que j'en croyais incapables,
    mais j'ai déçu des gens aussi.

    J'ai tenu quelqu'un dans mes bras pour le protéger
    J'ai ri quand il ne fallait pas
    Je me suis fait des amis éternels
    J'ai aimé et l'ai été en retour, mais j'ai aussi été repoussé
    J'ai été aimé et je n'ai pas su aimer

    J'ai crié et sauté de tant de joies,
    j'ai vécu d'amour et fait des promesses éternelles,
    mais je me suis brisé le cœur, tant de fois !

    J'ai pleuré en écoutant de la musique ou en regardant des photos
    J'ai téléphoné juste pour entendre une voix,
    je suis déjà tombé amoureux d'un sourire

    J'ai déjà cru mourir par tant de nostalgie et...
    ...J'ai eu peur de perdre quelqu'un de très spécial (que j'ai fini par perdre)...
    Mais j'ai survécu !

    Et je vis encore ! Et la vie, je ne m’en passe pas ...
    Et toi non plus tu ne devrais pas t’en passer. Vis !!!

    Ce qui est vraiment bon, c'est de se battre avec persuasion,
    embrasser la vie et vivre avec passion, perdre avec classe et vaincre en osant,
    parce que le monde appartient à celui qui ose

    ET LA VIE EST BEAUCOUP TROP pour être insignifiante !

    CHARLIE CHAPLIN 

    Ce superbe poème vient du site Institut Resssources en effet plein de ressources en articles sur la P.N.L., des vidéos, etc, un endroit pour vous promener et enrichir vos connaissances.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Très beau poème d'Apollinaire lu par Carole Bouquet aux obsèques de Stéphane Hessel

    Lire la suite...

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Prière amérindienne aux six directions

     

    Prière amérindienneGrand-Esprit d’Amour, 

    viens à moi avec la puissance du Nord (couleur blanche). 

    Rends-moi courageux lorsque les vents froids me fouettent. 

    Donne-moi la force et le courage 

    devant tout ce qui est dur, tout ce qui me fait mal, 

    tout ce qui me fait tordre de douleur. 

    Fais-moi passer à travers la vie 

    en absorbant tout ce que le Nord m’apportera d’épreuves. 

     

    Grand-Esprit de Lumière, 

    viens à moi de l’Est (couleur jaune) 

    avec la puissance du soleil levant. 

    Que mes paroles soient toujours lumière. 

    Éclaire les chemins que je vais parcourir aujourd’hui. 

    Rappelle-moi le don de chaque jour nouveau. 

    Et ne me laisse jamais à ce point accablé de chagrin 

    que je ne sache plus comment me relever et recommencer. 

     

    Grand-Esprit de la Création, 

    envoie-moi les vents doux et chauds du Sud (couleur rouge) 

    Caresse-moi et sois mon réconfort 

    lorsque je suis mort de fatigue et transi de froid. 

    Ouvre-moi comme les bourgeons, 

    comme la brise ouvre les feuilles des arbres. 

    Et comme tu donnes à la terre tes vents chauds et mouvants, 

    garde-moi près de Toi, source de toute chaleur. 

     

    Grand-Esprit, Donneur de Vie, 

    je fais face à l’ouest (couleur noire) 

    la direction du coucher du soleil. 

    Rappelle-moi chaque jour que le moment de la nuit viendra 

    où mon soleil se couchera et s’éteindra. 

    Ne me laisse jamais oublier que je dois me blottir contre Toi. 

    Donne-moi, alors quelques couleurs vives, 

    un ciel d’or éclatant pour mon déclin, 

    de sorte que lorsque viendra le moment de te rencontrer, 

    je puisse resplendir de gloire. 

     

    Grand-Esprit de toute Vie, 

    je te prie, bien collé à cette terre (couleur verte). 

    Aide-moi à me rappeler, lorsque je m’étends sur le sol, 

    que je dois rendre grâce à cette terre 

    et de ne jamais lui faire de mal en la piétinant. 

    Donne-moi des yeux tout pleins d’amour 

    pour tout ce que la Terre, notre Mère, nous fournit, 

    et apprends-moi à aimer tous tes dons. 

     

    Grand-Esprit des cieux sans fin (couleur bleue) 

    élève-moi vers Toi, que mon coeur puisse te vénérer 

    et aller vers Toi dans la gloire. 

    Fais que je n’oublie pas que tu es mon Créateur, 

    plus grand que moi, mais si avide de me voir vivre bien. 

    Que tout ce qui est dans l’univers élève mon esprit et ma vie vers Toi 

    afin que je puisse cheminer vers Toi dans la vérité et avec mon cœur. 

     

    Amen. 

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Poème à méditerJ’ai demandé la force 

    Et Dieu m’a donné des épreuves pour me rendre fort

    J’ai demandé la sagesse 

    Et Dieu m’a donné des problèmes à résoudre

    J’ai demandé la prospérité 

    Et Dieu m’a donné un cerveau et des muscles pour travailler

    J’ai demandé du courage Et Dieu m’a donné des gens à vaincre

    J’ai demandé l’amour Et Dieu m’a donné des gens à aider

    J’ai demandé des faveurs Et Dieu m’a donné des occasions

    Je n’ai rien reçu de ce que je désirais… 

    J’ai reçu tout ce dont j’avais besoin.

     Poème Soufi

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ne reste pas à pleurer devant ma tombe, 
    Je n’y suis pas, je n’y dors pas. 
    Je suis un millier de vents qui soufflent ; 
    Je suis le scintillement du diamant sur la neige. 
    Je suis la lumière du soleil sur le grain mûr ; 
    Je suis la douce pluie d’automne.

    Quand tu t’éveilles dans le calme du matin, 
    Je suis le prompt essor 
    Qui lance vers le ciel où ils tournoient les oiseaux silencieux. 
    Je suis la douce étoile qui brille la nuit. 
    Ne reste pas à te lamenter devant ma tombe. 
    Je n’y suis pas ; je ne suis pas mort.

    Anonyme

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Un grand merci, trois fois merci

    Exprimer sa gratitude pour les bienfaits de la vie : Prière du Dr.Randall Robirds

     

     

     

    Exprimer sa gratitude pour les bienfaits de la vie

    Du plus profond de moi-même, je rends grâce pour l’amour que je suis. Pour l’amour qui est dans ma vie et

    pour l’amour qui m’entoure, MERCI.

    MERCI pour le miracle de vie que je suis. Pour le merveilleux cadeau de la vie qui m’habite et qui m’entoure,

    MERCI.

    MERCI pour ce corps parfait. Pour ma santé et pour mon bien-être, MERCI.

    MERCI pour l’abondance que je suis. MERCI pour l’abondance que je vois tout autour de moi.

    MERCI pour toutes ces richesses. Pour la richesse de ma vie, MERCI.

    MERCI pour le flot d’argent qui se dirige vers moi et qui s’écoule à travers moi.

    Pour l’aventure de ma vie et les myriades de merveilleuses possibilités et probabilités qui s’offrent à moi,

    MERCI.

    MERCI pour l’émerveillement, MERCI pour la joie, MERCI pour la beauté et l’harmonie, MERCI pour la paix

    et la tranquillité, MERCI pour les rires et MERCI pour les divertissements.

    Et pour le privilège de servir et de partager le cadeau que je suis,

     

    MERCI, MERCI, MERCI.

     

     

     

    From the God/Goddess of my being I give forth thanks for the love that I am. For the love in my life and the

    love that surrounds me, thank you.

    Thank you for the miracle of life that I am and thank you for the miracle I see reflected all about me.

    Thank you for the gift of life that I am.

    Thank you for this perfect body, my health and well-being, thank you.

    Thank you for the abundance that I am and thank you for the abundance that I see reflected all about me.

    Thank you for the riches and the richness of my life and thank you for the river of money which flows to me

    and through me, thank you.

    Thank you for the excitement and adventure of the millions of wondrous possibilities and wondrous

    probabilities, thank you.

    Thank you for the wonderment and thank you for the joy.

    Thank you for the beauty and harmony. Thank you for the peace and tranquillity.

    Thank you for the laughter and thank you for the play.

    And thank you for the priviledge of serving and sharing the gift that I am. Thank you! Thank You! Thank you!

     

     

     

     

     

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique