• Lectures

    Je mets dans cette rubrique des ressources de lectures ou de blogs, trouvées intéressantes.

    Je profite de mon temps libre pour lire ou chercher des compléments d'information sur le net ou dans des revues, livres, vidéos...

  • Tout savoir sur les micro-expressions (les menteurs vont chialer)Une micro-expression, c’est une expression sur votre visage pendant un temps très court et qui représente une émotion bien précise. Vous pouvez chercher à observer et décrypter les micro-expressions des gens au quotidien pour plein de bonnes raisons :

    • Pour détecter le mensonge sur le visage de quelqu’un (les micro-expressions pourront le trahir)

    • Pour détecter la véritable émotion d’une personne en la regardant ;

    • Pour mieux mentir vous-même en contrôlant vos micro-expressions ;

    Cet article va vous apprendre tout ce qu’il faut savoir pour devenir le roi des micro-expressions !

     https://cercle.institut-pandore.com/mentalisme/analyser-decrypter-micro-expressions/

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  •  Atteinte sexuelle, agression ou viol, quelle différence ? ce que dit la loi.Un jugement récent a bouleversé tout le monde. 

    Un enfant de 11 ans peut-il avoir des rapports sexuels avec une personne de 28 ans sans que cela soit considéré comme un viol? 

    https://tempsreel.nouvelobs.com/justice/20170926.OBS5156/rapport-sexuel-avec-une-fille-de-11-ans-l-homme-n-est-pas-juge-pour-viol.html

    Atteinte sexuelle, agression ou viol, quelle différence ?
    En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/11/13/consentement-des-mineurs-dans-les-rapports-sexuels-ce-que-dit-la-loi_5214220_4355770.html#7XJ0KXfzok77zlxY.99

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • En 2008, Eben Alexander, neurochirurgien et chercheur de renommée internationale, ayant enseigné notamment à la Faculté de médecine de Harvard et en exercice dans les plus grands hôpitaux américains, est plongé dans un coma qui se prolongera durant sept jours. A son réveil, il écrit tout ce qu'il a vécu pendant cette période de coma.
    Vous trouvez plusieurs interviews de lui sur Youtube dont une dans l'article suivant.

     

    https://www.e-ostadelahi.fr/eoe-fr/eben-alexander-un-neurochirurgien-raconte-sa-propre-experience-de-mort-imminente/

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • Stop aux petites phrases assassines"Ces petites phrases assassines sont comme un essaim de guêpes qui tuent un homme en le piquant toutes en même temps. Laquelle a finalement infligé la piqûre fatale ? Celle qui, ajoutée aux autres, a entraîné la mort ? Personne ne sait.

    Il en est de même des petites phrases assassines, comme les gouttes d’eau qui remplissent peu à peu le vase, elle sature l’espace vital de celui ou celle qui les subit, jusqu’à la rupture. Cette rupture peut être retournée contre lui : c’est la dépression, le burnout, la tentative de suicide … ou contre les autres : « le pétage de plombs », la méchanceté, le harcèlement en retour vers d’autres proies…"

    De quoi faire un examen de conscience, lire l'article en entier. 

    https://www.linkedin.com/pulse/stop-aux-petites-phrases-assassines-isabelle-barth

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Connais-toi toi-même : un livre qui vous y aidera.Bonjour, j'ai déjà parlé de ce livre Apprivoiser son ombre de Jean Monbourguette.

    Je viens de le relire et j'y ai encore trouvé matière à réfléchir. J'ai relevé cette bonne critique de ce livre pour vous en donner un avant-goût. Oui, c'est un livre ardu, c'est un livre de travail, cela décape pas mal.

    Une citation : "définissons l'ombre. C'est ce qui n'est pas visible, dans le noir, c'est a dire l'obscurité. Aucune notion négative, ou mauvaise n'est à associer à ce terme d'ombre, il faut le prendre pour ce qu'il est :un côté non visible , c 'est à dire inconscient, non pris en compte par la conscience.Ce sont tous nos côtés non connus, non acceptés, toutes nos parts refoulées, inconscientes . Le but de cet ouvrage, vous aider à les rencontrer et vous permettre de les appréhender et ainsi de vivre en harmonie , en équilibre entre jour et nuit, lumière et obscurité. Aucun côté ne doit prendre le dessus , aucun coté ne doit etre délaissé, car c'est la dualité reunis qui mène à l'unité !!

    Voici le lien, j'espère que cela vous donnera envie de lire le livre.

    Apprivoiser son ombre de Jean Monbourquette.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    2 commentaires
  • Les dix voleurs d'énergie "Ils sont 10. 10 voleurs d’énergie qui, selon le Dalaï Lama, nous attrapent et nous vident.

    Nous ne nous en rendons pas compte, mais nous vivons tellement à l’affût du banal que nous n’écoutons pas ce qui est réellement important.

    Prendre de la distance et s’éloigner de ce qui n’est pas nécessaire nous aide à améliorer notre santé à tous les niveaux. La difficulté se trouve dans le fait d’être conscient-e de ce qui est nocif pour marcher vers le lieu qui nous offre une certaine stabilité. Le fameux leader spirituel a alors rassemblé les 10 voleurs qui pompent notre énergie. C’est très intéressant."

    La suite de cet article simple mais essentiel

    sur http://patetnina.fr/les-10-voleurs-denergie-selon-le-dalai-lama/

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Les ORDURES MENTALES"Qu’est-ce que les ordures mentales?  Elles sont ce que vous pensez de vous (de façon consciente et inconsciente) et représentent l’écho de votre petite voix intérieure.  Elles sont souvent associées à vos peurs, craintes, appréhensions, croyances et à ce que l’on vous a répété au fil des ans et que vous avez acheté comme convictions face à qui vous êtes!  Il s’agit d’un reflet déformé de votre personne et d’une mauvaise perception de qui vous êtes réellement!  Il est temps de faire le ménage et de remettre la pendule à l’heure, soit à votre heure!"

    Voici le début d'un excellent article à retrouver ici : http://le-rime.com/articles/les-ordures-mentales/

    Les ORDURES MENTALESVoici quelques exemples d’ordures mentales:

    • Je ne serai jamais capable.
    • J’ai peur de prendre le risque.
    • Je n’y arriverai jamais.
    • Je suis anxieux.
    • Je ne suis pas à la hauteur.
    • Je ne suis pas assez beau.
    • Je ne suis pas assez bon.
    • Je ne le mérite pas.
    • Je n’en vaux pas la peine.
    • Etc.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    2 commentaires
    • Violences au sein du couple.Violences au sein du couple.

     

    Chaque année, 216 000 femmes âgées de 18 à 75 ans sont victimes de violences physiques et/ou sexuelles de la part de leur ancien ou actuel partenaire intime (mari, concubin, pacsé, petit-ami…). Il s’agit d’une estimation minimale. L’enquête n’interrogeant que les personnes vivant en ménages ordinaires, elle ne permet pas d’enregistrer les violences subies par les personnes vivant en collectivités (foyers, centres d’hébergement, prisons…) ou sans domicile fixe. Ce chiffre ne couvre pas l’ensemble des violences au sein du couple puisqu’il ne rend pas compte des violences verbales, psychologiques, économiques ou administratives.

    Plus d'infos et de documents sur cette page http://stop-violences-femmes.gouv.fr/Les-chiffres-de-reference-sur-les.html

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    1 commentaire
  • Article Diane Gagnon - Auteur, coach, conférencière
    Chaque fois que nous tentons de contrôler les autres, les évènements ou quoi que ce soit, nous ouvrons la porte à la souffrance. Chaque fois que nous sommes en colère parce que quelque chose ne fonctionne pas comme nous voudrions, parce que la réalité ne correspond pas à ce que nous souhaitons, parce que l’autre ne fait pas ce qu’on voudrait qu’il fasse, nous sommes en train de tenter de contrôler ce que nous ne pouvons PAS contrôler… et nous souffrons.
    Si nous nous moulons aux désirs de l’autre pour ne pas lui déplaire, si nous faisons attention pour éviter sa colère, si nous faisons tout pour qu’il nous aime, alors nous sommes en train d’essayer de contrôler ses sentiments, ce qui ne fonctionne JAMAIS. Nous sommes dans une impasse où nous risquons de nous perdre… et nous souffrons. Pour notre ego qui tourne en boucle dans notre tête, tout est souffrance car l’ego veut tout contrôler : il compare sans arrêt, juge, condamne ; il s’irrite, s’énerve et se met en colère chaque fois que les choses ne fonctionnent pas comme il veut, chaque fois qu’il a l’impression de perdre le contrôle. Le plus ironique dans tout ça c’est qu’il n’a jamais le contrôle, même quand il croit le détenir.
    Nous ne contrôlons rien dans notre vie. Bien sûr, nous croyons pouvoir contrôler certaines choses en planifiant, en prêtant attention, en faisant de son mieux. Mais ce n’est qu’un mirage car la Vie peut tout renverser à tout moment. Nous avons l’illusion de contrôler quand ce qu’on vit ressemble à ce qu’on voudrait, mais c’est seulement parce que nous suivons le courant de la Vie à ce moment-là. Refuser ce qui est, c’est souffrir. Vouloir contrôler, c’est souffrir. Dans le contrôle, il y a le mot contre : vouloir contrôler, c’est aller CONTRE la réalité. C’est se battre inutilement dans un combat perdu d’avance : la réalité aura toujours raison, car la réalité c’est la Vie.
    Pour déjà moins souffrir, lâchons prise, car nous ne tenons prise sur rien finalement ! Accueillir la réalité telle qu’elle est, même si elle nous déplait, même si elle n’est pas comme nous souhaiterions qu’elle soit, mais accueillir quand même CE QUI EST nous évite des tonnes de souffrance inutile. Changeons ce que nous pouvons au besoin mais ne perdons pas notre énergie à tenter de vouloir contrôler ce que nous ne pouvons pas contrôler.
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    2 commentaires
  • Pourquoi est-ce si difficile de se séparer de nos livres?Autrefois les livres valaient une véritable petite fortune. Valeur héritée de leur rareté. Avoir des livres était être un érudit, un privilège réservé à certaines catégories sociales. Aujourd'hui encore, certains tentent de montrer leur culture par des bibliothèques remplies du sol au plafond et qui concentrent surtout beaucoup de poussière. 

    Or les livres n'ont de valeur que si vous les utilisez, entendez par là que vous les regardez régulièrement s'il s'agit de beaux livres ou de livres de photos, qu'ils vous servent de base de travail ou que vous les lisez.
    Sincèrement, dans votre bibliothèque, combien de livres achetés sur un coup de cœur et que vous vous êtes promis de lire - un jour - et qui attendent depuis des lustres?

    Combien de livres que vous avez commencés et dont l'histoire ne vous passionne pas. Mais qu'il faut avoir lus pour briller en société? "Le dernier Houellebecq? Oui je l'ai commencé la semaine dernière..."

    Les livres (à de très rare exception) n'ont aucune valeur. Vous le réalisez quand vous tentez de les revendre et qu'on vous les rachète au dixième du prix que vous avez payé. Vous ne pouvez donc pas thésauriser avec des livres. D'ailleurs, il est moins onéreux pour un éditeur de détruire les stocks (les mettre au pilon) et les réimprimer s'il y a une demande que de les stocker. 

    Trouvez la suite de l'article très intéressant de Bénédicte Régimont ici 

     http://www.huffingtonpost.fr/benedicte-regimont/pourquoi-est-il-difficile-de-se-separer-de-livres_b_7783798.html

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    1 commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique