• Un bel article sur la guérison intérieure.

    J'ai trouvé cet article sur ce site  Enthousiasme http://enthousiasme.info/fr/

    INEKE VAN LINT est une psychologue indépendante pour enfants, adolescents et adultes. Elle a écrit de nombreux livres voir http://enthousiasme.info/fr/webshop/

    " Je suis sûr que vous avez déjà lu souvent cette phrase : « Vous devez d'abord aimer vous-même ». Mais que signifie cela ? Est-ce vous offrir un chocolat chaud quand vous avez froid ? Est-ce vous acheter une nouvelle robe quand vous en avez envie ? Est-ce faire ce que vous voulez quand vous le voulez ? Est-ce vous habiller chaudement quand il gèle à l'extérieur ?

    Aimer vous-même veut dire apprendre à vous traiter comme un parent aimant traiterait son enfant.

    En tant qu’adulte, vous avez toujours un Enfant Intérieur en vous. C’est le siège de vos émotions. Au niveau émotionnel, vous réagissez toujours comme un enfant de 3-4 ans. Vos émotions ne peuvent pas devenir « adulte ». Mais vous pouvez le devenir et apprendre à agir comme un adulte. Vous pouvez apprendre comment respecter vos émotions, comment les accepter et les gérer. Vous pouvez apprendre comment vous occuper de cet Enfant Intérieur.

    QuUn bel article sur la guérison intérieure.and vous n'êtes pas conscient de votre Enfant Intérieur, vous essayez de vivre dans un monde d’adultes comme un garçon ou une fille de 4 ans à peu près. Vous vous sentez tout seul, en ayant peur du grand monde menaçant à l'extérieur, ne sachant pas quoi faire, où demander l'aide, comment vous protéger. C'est une façon très difficile de vivre. Sans avoir appris à prendre soin de cet Enfant Intérieur, vous vous sentirez toujours anxieux, effrayé, fatigué et plein de doutes. Il est dur d'essayer de survivre comme un enfant dans un monde d’adultes. Vous vous sentirez furieux, angoissé et perdu la plupart du temps.

    Pourquoi? Parce que personne ne s'occupe de ce Petit Enfant à l'intérieur de vous ! Disons que votre nom est Charlotte. Vous avez 42 ans. À l'intérieur de vous vit la petite Charlotte. Elle a quatre ans. Pendant que vous vous occupez dans le monde extérieur d'autres gens, de vos affaires, d’essayer de survivre, de faire mille choses chaque jour, la petite Charlotte se sent abandonnée. Quand vous courez toujours pour aider les autres et vous assurer que leurs besoins soient comblés, vous serez épuisés chaque soir et il y a beaucoup de chances que vous pleurez dans votre lit. Vous avez des sauts d'humeur, quelque fois même des crises de rage. Vous vous sentez souvent furieux sans en connaître la raison (mais il y en a une, une grande !).

    Toutes ces grandes émotions sont des tentatives de votre Enfant Intérieur de capter votre attention. Imaginez que vous avez, en plus de vos enfants, mari, collègues, parents, amis, une petite fille de quatre ans, appelée Charlotte. Personne ne la remarque jamais. Personne ne s'occupe d'elle. Chaque fois qu'elle essaie de dire quelque chose et d’obtenir un peu d'attention, vous lui criez “Tais-toi!”. Vous lui dites que vous devez vous occuper de vos parents, de votre travail, de votre mari, de vos paperasseries, de vos amis, de vos autres enfants, de votre maison … et que vous n’avez donc évidemment pas de temps pour elle !

    Comment croyez-vous qu'elle se sentira ? Que croyez-vous qu'elle fera ? D'abord elle essaiera de recevoir votre attention en montrant de grandes émotions. Elle criera beaucoup, elle criera et criera, peut-être elle deviendra agressive de temps en temps. Vous croyez que vous êtes furieux au monde extérieur, mais c'est Votre Enfant Intérieur qui est furieux de VOUS! Elle est triste et furieuse parce que vous ne vous souciez pas d'elle! Vous agissez comme si elle n'existait pas! Rien n'est plus grave que faire comme si votre Enfant Intérieur n'existe pas. Cela veut dire que vous essayez de vivre comme si VOUS n'existiez pas. 

    La pire sensation imaginable est d’être infidèle envers soi-même. Rien n'est plus grave que cela!

    Combien de temps avez-vous ignoré ce que vous sentiez, pour plaire à quelqu'un d'autre ? Combien de fois aviez-vous dit à votre Enfant Intérieur : “Tais-toi, tu n’es pas important, l'autre est bien plus important que toi, partez, je ne veux pas t’entendre, je ne veux pas te voir, laisse-moi tranquille, j’ai déjà assez d’autres à m’en occuper” ? Affreux n'est-ce pas ? Et vous faites cela chaque fois que vous laissez venir le désir de l'autre avant le vôtre.

    Cette petite Charlotte à l'intérieur, que fera-t-elle ? Quand elle constatera que ces tentatives d’attirer votre attention sont en vain, elle renoncera. Elle deviendra très déçue et fatiguée de tout cela et elle dira : ”Je n'ai pas d'importance, on ne m'aime pas, personne ne veut s'occuper de moi, je ne le vaux pas”, et elle deviendra déprimée.

    Évidemment vous croirez que vous êtes déprimé à cause des autres, à cause de votre travail, à cause de vos enfants, à cause de votre mari ou de vos parents. Ce n’est la faute de personne. Mais vous devez apprendre comment vous occuper de cet Enfant Intérieur qui lui souffre de votre manque d'attention.

    Quand la petite Charlotte n’aboutit toujours à rien avec ses tentatives de capter votre intérêt, il lui reste un arme ultime : petite Charlotte tombera malade. Ou elle aura un accident. De cette façon-là, la grande Charlotte adulte apprendra peut-être à prêter finalement attention à son Enfant Intérieur, qui est aussi réel (si pas plus) comme un vrai enfant de chair et os.

    Vous devez apprendre comment être un parent aimant pour vous-même.

    Que signifie cela ?

    D'abord vous devez développer une Mère Intérieure. Si vous avez eu de la chance d’avoir eu une mère aimante, vous pouvez la prendre comme exemple. Autrement vous devez l’inventer, créer de toute pièce cette Mère Intérieure, qui est votre énergie féminine, votre côté intuitif, soignant, aimant. Chaque fois que vous avez une émotion, votre Mère Intérieure devrait demander à votre Enfant Intérieur : “Qu'est-ce qui se passe, mon chéri ?” Écoutez ce que votre Enfant Intérieur a à dire. Et vous continuez le dialogue. La Mère Intérieure doit dire maintenant : “Venez ici. Venez dans mes bras, je t’aime, je t’aime comme tu es. Je t’aime avec tes émotions. Tu es en sécurité.”

    En faisant ceci, le poids des émotions diminuera très fort. Dites surtout : “Je comprends” à votre enfant Intérieur. Ce sont peut-être les mots les plus importants, les mots qui ont le plus manqué. Ces mots sont très importants, parce que la plupart du temps nous ne nous sentons pas "très normal" avec les sentiments que nous avons et nous essayons de les ignorer ou réprimer, ce qui les rend plus lourds. “Je comprends, mon chéri, viens ici dans mes bras, je t’aime.” Restez quelque temps dans cet esprit jusqu’au moment que les émotions se calment, et demandez : ”De quoi as-tu besoin maintenant?” Quelque soit la réponse de votre Enfant, dites : “Nous le demanderons à ton Père”.

    Et ici commence la tâche de votre Père Intérieur, qui doit vous protéger et agir pour vous dans le monde extérieur. Vous n'enverriez jamais votre petit de quatre ans pour demander une augmentation de salaire au patron ou pour résoudre un conflit à l'école ou avec les voisins, n'est-ce pas ? Pourquoi faites-vous cela avec vous-même ? Envoyez votre Père Intérieur pour vous faire ce qu’il y a à faire dans le monde extérieur. Votre Père Intérieur est votre énergie masculine, qui vous permet de prendre des décisions, d’agir, de suivre vos conseils intérieurs (qui viennent de l'Enfant Intérieur, aussi appelée l'Intuition) et de manifester les désirs de votre Enfant dans le monde.

    Quand votre Enfant a un besoin, par exemple appeler quelqu'un ou aller quelque part pour arranger quelque chose, imaginer que votre Enfant Intérieur reste à la maison avec sa Mère qui s'occupe de ses sentiments (“je comprends que tu as peur …”) et que votre Père Intérieur (cette autre partie de vous) aille faire ce qu’il y a à faire. Votre Père Intérieur est la partie de vous qui est capable de gérer le stress, de prendre des mesures, d’arranger des conflits et toute autre action dans le monde extérieur. Si cette partie (la capacité d’agir) vous manque parce que vous n'aviez pas de bon modèle quand vous étiez petit vous-même, vous devrez la créer et la développer.

    Évidemment votre Enfant Intérieur, votre Mère et votre Père sont des différentes facettes de vous. Pour devenir une personne réellement adulte, il faut développer ces parties à l’intérieur de vous. Ainsi vous deviendrez une personne intégrée, qui est capable de gérer ses propres émotions, de s’écouter et d’agir selon ce qu ‘elle sent. C’est cela aimer vous-même : entendre votre Enfant Intérieur, prendre soin de ses besoins, et agir pour le protéger et se laisser s’épanouir.

    Je vous ai donné un « modèle » pour comprendre ce qui se passe à l'intérieur de vous et comment vous pouvez apprendre à vous aimer.

    L'amour vous-même est donc prendre vos émotions au sérieux, et agir en fonction de vos besoins intérieurs. Aimer vous-même est d’installer ce dialogue avec vous-même chaque matin quand vous ouvrez vos yeux, chaque soir quand vous allez au lit et chaque fois que vous avez une émotion.

    Aimer vous-même est construire une forte connexion intérieure avec vous-même. C’est créer votre propre famille d'amour, à l'intérieur de vous. Vous ne vous sentirez plus jamais seul. Vous êtes déjà à trois! Appelez cela votre Trinité. Où que vous alliez, désormais vous y allez avec votre Famille Intérieure. Vous n’êtes pas seul. Vous êtes aimé et vous êtes protégé. Dorénavant vous vous écoutez et vous vous occupez de ce petit Enfant précieux qui a attendu si longtemps pour recevoir votre attention et amour.

    C'est cela la guérison intérieure. 

     

     

    « Habitude, quand tu nous tiens...FRINGALES ET GRIGNOTAGES »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 14 Juillet 2015 à 17:23

    Très bel article Anne, j'espère que beaucoup le liront et comprendront le message... On va tellement mieux après, pas vrai ?

    Merci d'avoir mis ta photo, on sait maintenant, un petit peu plus qui tu es, ton sourire vaut beaucoup de paroles

    Je t'embrasse amicalement

    Danielle

    2
    Mercredi 15 Juillet 2015 à 07:54

    OUI, cet article sort du commun, en donnant des exemples précis. Souvent on nous dit QUOI faire : rester calme, être dans le moment présent, positiver...mais rarement, on nous dit COMMENT le faire.

    A ce point de vue, cet article est exemplaire. Pour la photo, c'est sur le conseil d'une amie. Sympa de l'avoir noté. Amicalement.

    3
    Mercredi 2 Septembre 2015 à 22:55

    Merci pour cette passionnante réflexion! Un retour sur soi même pour pouvoir mieux prendre soin de ses proches.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :