• Pourquoi je suis une apprentie entêtée et décidée à le rester.


    Cette pensée de Omraam Mikhaël Aïvanhov me servira de voeux pour finir l'année 2015 et commencer l'année 2016.

    Vous retrouverez cette pensée ici. Profitez-en pour vous abonner à la pensée du jour, une petite méditation qui arrive dans votre boite mail et vous aide à passer une bonne journée.

    jeudi 17 décembre 2015

    Pourquoi je suis une apprentie entêtée et décidée à le rester.« Même arrivé à la fin de votre existence vous pouvez encore être jeune, parce que vous aurez compris ce qu’est réellement la vie : une transformation incessante, une adaptation.
     
     
    Pour la Science spirituelle, il n’y a pas de jeunes, il n’y a pas de vieux, mais seulement des êtres qui ont pour tâche de travailler sur eux-mêmes afin d’entretenir et d’intensifier la vie en eux.
    Personne ne doit dire : « Les années ont passé, je suis vieux, je ne peux plus faire d’effort ».
     
    Celui qui croit justifier son inertie par son âge, diminue le nombre des jours qui lui restent encore à se réjouir, car il fabrique en lui l’image de la vieillesse et cette image agit très négativement sur son état psychique et sur son état physique aussi. Qu’il se concentre au contraire sur la jeunesse en s’efforçant d’apprendre toujours quelque chose de nouveau pour rester ouvert à la vie.
     
    Car c’est cela la jeunesse, la vraie jeunesse. Avec les années le corps physique, bien sûr, perd de sa vigueur, de sa résistance ; mais même au moment de la mort, un regard, un sourire peuvent encore avoir l’expression de la jeunesse. »

    Omraam Mikhaël Aïvanhov

     

     

    « La voie de l'amoureux, 4 vidéos gratuites avec le Professeur Joyeux.NOUS CRÉONS LA PAIX OU LA GUERRE NOUS-MÊMES »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    1
    Patricia
    Jeudi 17 Décembre 2015 à 11:05

    Merci pour ça !!! Et pour tout le reste........

    2
    Dimanche 27 Décembre 2015 à 10:56

    Oui, c'est cela la vraie vie, la vraie jeunesse ! Même si parfois nous râlons quand notre corps refuse de faire ce qu'il faisait autrefois... Il faut accepter que la vie est mouvement, changement et qu'inéluctablement, cela nous mènera à la mort. Alors vivons bien, maintenant, quelque soit notre âge, profitons d'être encore là et de pouvoir encore voir les saisons, le visage de ceux qu'on aime, le soleil et la lune, toutes les merveilles de notre terre. Merci Anne de ce très bel article en guise de vœux. Cela me convient parfaitement et j'en profite pour te souhaiter, pour 2016, une vie à la mesure de ce que tu attends d'elle !

    Je t'embrasse affectueusement. Danielle 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :