• Sympathie ou compassion ?

     Écrit par Lise Bourbeau. Mandala de compassion à voir ici

    Connaissez-vous la différence entre avoir de la sympathie et avoir de la compassion ?

    Sympathie ou compassion ?La plupart des gens croient qu’avoir de la sympathie est un sentiment admirable.

    Hélas! Être trop sympathique peut vous jouer des tours.

    Prenons l’exemple d’un bon ami qui veut vous voir parce qu’il a besoin de parler des nombreux problèmes qu’il a présentement. Vous sympathisez avec sa situation et acceptez donc de prendre un café avec lui. Vous écoutez patiemment tout ce qu’il vous raconte. Comment vous sentez-vous à la fin de la rencontre? Fatigué? Vidé? Avez-vous hâte de partir? C’est de ce genre de mauvais tour dont je voulais parler.

    Une telle situation se produit lorsque nous croyons qu’il est de mise de ressentir la douleur de nos proches pour leur montrer notre amour et que nous devons tout faire pour les aider.

    La sympathie fait donc souvent en sorte que deux personnes pleurent sur un même problème au lieu d’une. De plus, il n’y a généralement pas d’issue bénéfique à ce genre de soirée, car la personne sympathique n’est pas assez objective pour aider l’autre véritablement.Le fait d’être trop sympathique nous fait oublier la notion de responsabilité qui dit que chaque personne doit assumer les conséquences de ses propres décisions et actions.

    Nous ne sommes pas responsables en voulant aider à tout prix et en prenant les problèmes des autres sur nos épaules.

    Quelqu’un qui ressent de la compassion aura une attitude très différente. La compassion se définit par la capacité de comprendre ce qu’une autre personne vit intérieurement, sans pour autant vivre ses émotions, ce qui aide à demeurer soi-même. Quand on est compatissant, on ne juge et on n’accuse personne. On demeure observateur, ce qui nous permet de rester dans notre cœur au lieu d’être dans nos peurs et nos émotions comme c’est souvent le cas lorsqu’on sympathise.

    Revenons à l’exemple cité plus haut.  Si vous êtes compatissant, vous écouterez votre ami, mais au lieu de vouloir l’aider à tout prix, vous lui poserez des questions comme :

    Comment te sens-tu avec ce qui se passe en ce moment?

    De quoi as-tu le plus peur pour toi?

    Qu’as-tu fait jusqu’à maintenant pour tenter de résoudre ce problème?

    Qu’attends-tu de moi en particulier?

    En agissant de cette façon, vous reconnaissez que les problèmes en question appartiennent à votre ami et que vous voulez l’aider à trouver les meilleures solutions par lui-même. Si, à la dernière question, votre ami vous demande quelque chose qui est au-delà de vos compétences ou de vos limites, vous avez le droit de ne pas acquiescer à sa demande, ce qui ne veut pas dire que vous ne l’aimez pas. Souvenez-vous qu’aider les autres au détriment de ses propres besoins n’est jamais conseillé puisque s’oublier crée des frustrations et nous fait vivre de la colère.

    Les questions que je suggère ci-dessus concernent les émotions et les peurs parce qu’on doit vraiment sentir ce qui se passe à l’intérieur de soi afin de trouver la solution à un problème. Quand on ne prend pas le temps de sentir, on laisse notre mental diriger notre vie. Comme il n’est constitué que de mémoire, il essaie toujours de trouver des solutions en se basant sur le passé. Quand on demeure dans notre cœur, on est dans la lumière et dans l’instant présent, ce qui nous permet de régler le problème actuel sans se référer au passé. De plus, la compassion ouvre la porte à l’intuition et permet aux personnes impliquées de trouver intuitivement une solution qui aura des effets positifs.

    Si vous n’êtes pas certain d’avoir agi avec sympathie ou avec compassion auprès de quelqu’un, vérifiez tout de suite après l’entretien si vous vous sentez fatigué ou énergisé. La sympathie vous vide de votre énergie et la compassion vous aide à demeurer en contact avec votre énergie naturelle.

     

     

    « All is vanityEt si on la ramenait moins ?!? »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :