• Les 5 plus grands regrets au moment de mourir

    Les 5 plus grands regrets au moment de mourir1. J’aurais aimé avoir eu le courage de vivre une vie qui me correspond, et non pas la vie que les autres attendaient de moi.
    «Ceci est le regret le plus partagé tous. Quand ces personnes réalisent que leur vie est sur le point de se terminer, et qu’ils la regardent avec clarté, il leur est facile de voir combien de leurs rêves n’ont pas été réalisés. La plupart n’ont pas même honoré la moitié de leurs rêves et meurent en sachant que c’est le résultat de choix qu'ils ont fait, ou pas fait. Aussi, la santé apporte une liberté dont très peu se rendent compte, jusqu'à ce qu'ils ne l'aient plus. "

    2. Je regrette d’avoir travaillé si dur.
    « Cette phrase a été formulée par tous les patients-hommes. Ils ont raté la jeunesse de leurs enfants et n’ont pas consacré suffisamment de temps à leur partenaire. Les femmes ont également mentionné ce regret, mais -question de génération- ces femmes plus âgées n’étaient pas, pour la plupart, soutien de famille.Tous les hommes regrettent profondément d’avoir consacré leur existence à leur travail. "

    3. J’aurais aimé avoir eu le courage d'exprimer mes sentiments.
    "Beaucoup de personnes ont mis leurs sentiments de côté, afin de maintenir la paix avec leur entourage. De fait, ils se sont installés dans une existence médiocre et n'ont jamais été celui/celle qu’ils étaient vraiment capables de devenir. Ils ont développé des maladies liées à l'amertume et le ressentiment que ce mode de vie a engendré. "

    4. Je regrette de ne pas avoir su rester en contact avec mes amis.

    «Souvent, ces personnes ne réalisent pas l’importance des vieux amis jusqu'à ce qu’ils soient à seulement quelques semaines de mourir, et il n'est pas toujours possible de les retrouver. Beaucoup étaient tellement pris par leurs propres vies qu'ils ont laissé ces belles amitiés se déliter au fil des ans. Il existe de profonds regrets pour ne pas donner à ces amitiés les efforts et le temps qu'elles méritaient. Au moment de mourir, la présence des vrais amis peut manquer. "

    5. J’aurais dû m'autoriser à être plus heureux.
    «Il s'agit d’un regret surprenant et pourtant récurrent. Beaucoup ne se rendent pas compte jusqu’au moment de leur mort, que le bonheur est un choix. Ils étaient restés coincés dans des vieux schémas et leurs habitudes. Le soi-disant « confort » a éteint leurs émotions, et même leur intégrité physique. La peur du changement fait qu'ils ont prétendu, pour les autres, et pour eux-mêmes, être heureux, alors qu'
    à l'intérieur, ils aspiraient à rire comme des enfants et à dire/faire des bêtises. "Les 5 plus grands regrets au moment de mourir

    Cet article est une traduction en français faite par le blog des 'Pissenlits Généreux".

    Quel superbe titre pour un blog en effet très généreux où vous trouverez des graines à faire germer : aricles, vidéos, références de livres...allez y apprendre qui était Bronnie Ware, l'auteure de ce livre.

     

    « Mind mapping (suite)Une neuro-anatomiste raconte son A.V.C. »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :