• Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique

    "Le pire des analphabètes, c’est l’analphabète politique.

    Il n’écoute pas, ne parle pas, ne participe pas aux événements politiques. Il ne sait pas que le coût de la vie, le prix de haricots et du poisson, le prix de la farine, le loyer, le prix des souliers et des médicaments dépendent des décisions politiques. L’analphabète politique est si bête qu’il s’enorgueillit et gonfle la poitrine pour dire qu’il déteste la politique. Il ne sait pas, l’imbécile, que c’est son ignorance politique qui produit la prostituée, l’enfant de la rue, le voleur, le pire de tous les bandits et surtout le politicien malhonnête, menteur et corrompu, qui lèche les pieds des entreprises nationales et multinationales."

    Bertolt Brecht, poète et dramaturge allemand (1898/1956)

    « C'est qui le plus fort ?Pas le temps d'attendre? »
    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    1
    fanou35
    Samedi 27 Juillet 2013 à 17:26

    Bonjour,

    J'ai découvert cette citation de Brecht hier sur Facebook

    J'aimerais savoir de quelle oeuvre elle est tirée ou à quelle occasion Brecht l'a prononcée

    Merci d'avance pour votre réponse

    Cordialement

    fanou35

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :