• Une sublime leçon d'espoir ...et de savoir-faire

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • "Je voudrais partager mes messages de l'au-delà"Patricia Darré a écrit ce livre "Un souffle vers l'éternité" pour partager son expérience ou plutôt ses expériences de l'au-delà.


    Si vous êtes un peu perdus entre les esprits errants, les morts qui ne se savent pas morts, les esprits mauvais et les fantômes, les anges et les archanges,

    vous trouverez dans ce livre des descriptions très claires et le mode d'emploi des communications avec l'au-delà.

     Et si vous voulez l'écouter, voici un interview d'elle :

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Le 12 janvier 2007, Joshua Bell a participé à une expérience menée par The Washington Post à une heure de pointe le matin dans le hall d'une station de métro à Washington1. Cet évènement a été organisé par le journal dans le cadre d'une expérience de psychologie comportementale sur la perception, les goûts et les priorités.

    Joshua Bell a ainsi joué trois quarts d'heure et a pu récolter 32 dollars (pour un total de sept personnes seulement qui se sont arrêtées un instant pour l'écouter jouer, et sans compter les 20 dollars laissés par l'unique personne l'ayant reconnu)2.

    Le point-clé de cette expérience apparut lorsqu'il eut fini de jouer. En effet, il n'y eut aucune réaction, aucun applaudissement. Une seule personne l'avait reconnu. Personne ne savait que ce violoniste était célèbre, et qu'il venait de jouer sur un Stradivarius célèbre de 1713, le Gibson ex-Huberman, acheté par le violoniste quelques années auparavant 3,5 millions de dollars, ni que deux jours auparavant il avait joué au théâtre de Boston à guichet fermé pour des spectateurs qui avaient payé leur place jusqu'à 100 dollars1.

    La conclusion du journaliste revient à se demander : « Dans un environnement ordinaire, à une heure inappropriée, sommes-nous capables de percevoir la beauté, de nous arrêter pour l'apprécier, de reconnaître le talent dans un contexte inattendu ? »1. Cette expérience et surtout l'article qui fut publié valurent à son auteur, le journaliste Gene Weingarten, un Prix Pulitzer en 20083,4. Retrouvez cette information sous ce titreL'expérience du Washington Post

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks

    votre commentaire
  • La pensée positive "à tout prix" a fait son temps ! Texte de Sophie Merle à retrouver sur son site Emotional Freedom Techniques

    La pensée positive "à tout prix" à fait son temps !Le mal existe bel et bien et il ne sert à rien de le nier comme il est devenu de bon ton de le faire dans les cercles avertis du "New Age". Là on nous dit qu'il faut apprendre à repousser les pensées négatives qui nous assaillent. Les choper au passage pour les hacher menu. Ne pas les nourrir. Les remplacer immédiatement par des idées de nature positive. Voire totalement les ignorer. Tout ça, parce qu'il paraît que nos pensées créent notre réalité. En conséquence, de belles pensées nous créent une belle réalité. De mauvaises pensées nous en créent une mauvaise. C'est aussi simple.

    Et bonjour la culpabilité quand quelque chose marche de travers. Ah, si seulement j'avais pensé positif. Et là on y va de plus belle. Allons, un peu de discipline. Je dois pouvoir y arriver. Je dois penser positif à tout prix. Oui, à tout prix. Au prix de sa santé et de sa prospérité. Au prix de son habileté à croître et à se transformer. Et surtout, surtout, au prix de ses capacités à se protéger du mal.

    La négativité ne se règle pas en tournant la tête et la philosophie du "penser positif à tout prix" ("flipper son état d'esprit du négatif au positif) à largement fait son temps. C'est une théorie complètement dépassée à cause des souffrances qu'elle engendre au lieu de les apaiser, comme bon nombre d'entre-nous peuvent en témoigner.

    Pour retrouver un fonctionnement positif naturel (inné en chacun de nous), pas besoin de ruses ni d'entourloupes, mais seulement d'altérer les informations génétiques qui sont à l'origine de la négativité qui règne en nous et dans notre vie.

    Ce qui nous vient à l'esprit, le positif comme le négatif, émane tout droit de programmes inscrits dans nos gènes. Des programmes actifs qui sont à la base de tout ce qui existe actuellement dans notre réalité ou qui formeront le contenu de notre réalité de demain. Ils renferment des informations relatives à toutes nos situations dans tous les domaines de la vie, schémas premiers provenant de la banque de données qui siège dans nos ADN. Autrement dit, dans notre code génétique.

    La négativité est toujours le résultat de traumatismes et si ces traumatismes ne nous sont pas directement arrivés, ils sont alors arrivés à l'un ou l'autre de nos aïeux formant notre mémoire ancestrale. Chargée de drames, les informations inhérentes à notre lignée peuvent être à l'origine de bien des thèmes affligeants qui sévissent dans notre propre vie, comme d'être celui qu'on abandonne toujours dans une relation ou celle qui subit sans cesse des situations injustes et humiliantes.

    Nous pouvons très bien exprimer une forte négativité ou une forte positivité en regard de n'importe quelle situation. Cela n'a aucune importance car ce n'est pas notre attitude mentale qui la "fabrique", mais les informations contenues dans notre banque personnelle de données génétiques.

    On peut se forcer tant qu'on veut à penser positif, rien d'altérera une situation "négative" ancrée dans notre vie, sinon changer le programme génétique qui lui donne corps. Ce que les techniques énergétiques s'occupent de faire à merveille.

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Une voyante, un jour, m'a dit :"Saint François vous remercie car vous nourrissez les oiseaux en hiver."  Cela m'avait fait sourire car qui ne nourrit pas les oiseaux quand ils ont froid et faim ?

    Les oiseaux, plaisir de l'hiverMais cette phrase m'a amenée à rechercher des informations sur ce saint qui parlait aux oiseaux, leur tenait des sermons, et ma foi, je le trouve plutôt abordable, ce saint avec ses jolies prières à la lune et au soleil.

     

    Cantique au soleil

     

    I - Très haut, tout-puissant, bon Seigneur, vôtres sont les louanges, la gloire et l'honneur, et toute bénédiction.

    A vous seul, Très Haut, elles sont dues
    et aucun homme n'est digne de vous nommer.
     

     

     

     


    Les oiseaux, plaisir de l'hiverII - Soyez 
    loué Seigneur, avec toutes vos créatures,
    spécialement monseigneur frère Soleil,
    qui donne le jour et par lui vous montez votre lumière.
    Il est beau et rayonnant avec grande splendeur,
    de vous, Très Haut, il est le symbole.

    III - Soyez loué, Seigneur, pour sœur Lune et les Étoiles,
    dans le ciel vous les avez formées claires, précieuses et belles.
     
    IV - Soyez loué, Seigneur, pour frère Vent,
    et pour l'air et le nuage, pour le ciel pur et pour tous temps,
    par lesquels vous donnez à vos créatures la vie et le soutien.
      
    V - 
    Soyez loué, Seigneur, pour sœur Eau,
    laquelle est si utile, humble, précieuse et chaste.
     
    VI - Soyez loué, Seigneur, pour frère Feu,
    par lequel vous illuminez la nuit,
    il est beau et gai, courageux et fort. 

    VII - 
    Soyez loué, Seigneur, pour sœur notre mère la Terre
    qui nous soutient et nous nourrit,
    et produit divers fruits avec les fleurs aux mille couleurs et l'herbe.

    VIII - 
    Soyez loué, Seigneur, pour ceux qui pardonnent par amour pour vous
    et supportent les peines et les tribulations;
    heureux ceux qui les endurent paisiblement,
    par vous, Très-Haut, ils seront couronnés.

    IX - 
    Soyez loué, Seigneur, pour notre sœur la Mort corporelle,
    à laquelle aucun homme ne peut échapper;
    malheur à ceux qui meurent en péché mortel,
    heureux ceux qui se trouveront conformes à vos très saintes volontés,
    car la seconde mort ne leur fera point de mal.
     
    X - Louez et bénissez le Seigneur et rendez-lui grâces,
    et servez-le avec grande humilité.
     
    (Traduction:   Paul Sabatier) 

    Site consacré à Saint François d'Assisse

     

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire
  • Ecoutez Jean Ziegler commenter son dernier livre: "Destruction massive, géopolitique de la faim"

    Et quel est le sens de mourir de faim ?Lire pour comprendre la famine et la pauvreté dans le monde...

    Vous pouvez aussi écouter cette vidéo où Jean Ziegler est interviewé sur ce sujet à cette adresse

    Partager via Gmail Yahoo! Blogmarks Pin It

    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires